Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 14:05

Découvert au Casino de Paris en novembre dernier pour la première partie d’Yves Jamait, Yvan Cujious, d'origine toulousaine chante la vie avec amour et dérision tout cela dans une ambiance acoustique mixte mêlant cuivres, banjo et accordéon : Joie communicative assurée.


Yvan Cujious casino de paris blog expression geral-copie-7



Yvan Cujious casino de paris blog expression geral-copie-2



Cet artiste multi instrumentiste joue avec les mots et prend un plaisir évident à sa nouvelle vie. Un choix courageux, fait en 2001, après avoir enseigné pendant 10 ans comme professeur de physique. Il fut aussi animateur de l’émission de chansons «les Maîtres-Chanteurs» sur Sud Radio puis exerça son talent sur les ondes de France 3 Sud dans « C’est encore mieux le matin » pendant 3 ans.

 




Yvan Cujious casino de paris blog expression geral-copie-5



Yvan Cujious casino de paris blog expression geral-copie-8


Yvan Cujious a baigné dans l’ambiance musicale de Léo Ferré, Yves Montand, Jean Ferrat, Brel et Brassens,influencé aussi par Claude Nougaro, ou encore Bobby Lapointe .



Yvan Cujious casino de paris blog expression geral-copie-4



Yvan Cujious casino de paris blog expression geral-copie-1


Après un premier opus « Chanson des deux mains » en 2000. Il sort un deuxième album au printemps dernier, intitulé « Tout le monde m'aime ». Un titre légèrement et faussement narcissique qui donne l’ambiance de cet nouvel album : une alchimie joyeuse et poétique.



Tout le monde m'aime

J'aimerais que tu me laisses

Le bal des bambins

Matière à sentiments

Histoire de cru

Le pont et la passerelle (avec Olivia Ruiz)

Et tous les matins

Les pas

Tout le monde thème

 

 

 

 


Il vous charmera, vous enchantera, un bon moyen le temps de son passage sur scène d’oublier vos soucis quotidiens et passer une bonne soirée en sa compagnie.



Yvan Cujious casino de paris blog expression geraldine joig



Yvan Cujious casino de paris blog expression geral-copie-3


De nombreuses dates prévues pour 2010. Yvan Cujious, vous donne rendez-vous :


27 févr. 2010 20:00

La Grange aux loups Chauvigny, Poitou-Charentes


28 févr. 2010 17:00

Le mont-dore Auvergne


4 mars 2010 20:00

france inter serge levaillant paris, Ile-de-France


5 mars 2010 20:00

Festival Mars en Chanson Belgique Mont Sainte Geneviève


6 mars 2010 20:00

Les Trois Baudets Paris (18ème)


12 mars 2010 20:00

festival voix de fête bars en fête Genève


13 mars 2010 20:00

voix de fêtes bars en fête genève


27 mars 2010 21:00

Salle de spectacle TEMPO Léguevin, Midi-Pyrénées


9 avr. 2010 20:00

sigean Languedoc-Roussillon



Yvan Cujious casino de paris blog expression geral-copie-6


Tout le monde l'aime...alors qu'est ce que vous attendez pour faire de même ?

 

Pour voir son site : Yvan Cujious

 

Photographies Géraldine Joigneault et Stanislas Fonlupt - Yvan Cujious - Casino de Paris

Repost 0
Published by Stanislas Fonlupt & Geraldine Joigneault - dans SPECTACLES
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 17:39


Alain Sourigues, gascon d’origine, n'a pas souvent l'occasion de se produire dans notre région et c’est avec plaisir que nous l’avons écouté hier soir à la Bouche d’air à Nantes en première partie d’Allain Leprest.



Alain Sourigues Blog expressions Geraldine Joigneault 6

Alain Sourigues  travaille merveilleusement bien sa présence scénique et ses entre-chansons établissant un contact amusé avec le public… qui n’a pas manqué de rire aux éclats hier soir .

Il plonge la salle dans un univers original, burlesque, drôle et poétique à la fois. Il entre en scène avec son chien imaginaire sans nom qu’il finit par nommer « Kiki ».

Se glissant dans la salle, Alain Sourigues chante, "Poings dans la gueule", yeux dans les yeux avec des spectateurs médusés pris au hasard.






Cet écrivain maître des aphorismes, travaille avec les mots (un mot à l’endroit, un mot à l’envers ) et les références historiques de façon à créer des tiroirs secrets dans ses chansons. A la fois grave et léger, ses traits d’esprit sont toujours bien sentis. Il entrelace les mots, les idées pour solliciter à chaque instant l’intelligence des spectateurs. Mieux vaut être bien réveillé pour ne rien perdre de sa pensée et de ses textes qui peignent le genre humain dans ses grandeurs et ses faiblesses.



Alain Sourigues Blog expressions geraldine joigneault 4



Ce chanteur atypique qui manie la langue et l’humour avec brio est accompagné de deux excellents musiciens - Bruno Camiade ( le chouchou ) à la contrebasse et Jules Thévenot ( la tendre victime ) à la guitare – pour des accompagnements jazzy.

Alain Sourigues entretient une véritable interaction avec ses musiciens qui sont également les compositeurs ou arrangeurs des morceaux proposés.



Alain Sourigues blog expressions geraldine joigneault 3


A la bonne franquette, sans être vulgaire, un vrai petit bijou pour les amateurs de chansons à texte, à voir et à revoir à ... Saint Nazaire peut être.


Un merci particulier à Jules Thévenot avec qui nous avons eu le plaisir de discuter hier soir autour d’un verre.

 

Alain Sourigues Blog expressions geraldine joigneault 2

 

 

 

Alain-Sourigues-1.jpg

 


Discographie :


Premier album auto produit en 1997

Deuxième album auto produit en 2003 - Deux -

 

Son site Myspace : www.myspace.com/alainsourigues

 

Photographies Géraldine Joigneault et Stanislas Fonlupt - Alain Sourigues - Jules Thévenot

 

Repost 0
Published by Stanislas Fonlupt & Geraldine Joigneault - dans SPECTACLES
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 13:59

Comment, vous ne connaissez pas  Clément Bertrand?

 

0906-Bar-a-Jamait-Clement-Bertrand--8.jpg


Comment, vous ne connaissez pas Clément Bertrand ?

Nous avons eu l'heur de le découvrir, comme beaucoup d'autres ce soir-là, sur la scène du Magic Mirror de Saint-Sébastien sur Loire (Loire-Atlantique) qui accueillait le Bar à Jamait. Il en était l'hôte d'un soir, en compagnie d'autres artistes, plus anciens dans le métier, Anne Sylvestre, Jean Guidoni, Gérard Morel, Bernard Joyet...

Il venait de débarquer à Nantes, à peine descendu du train le ramenant de Montauban et de son festival de la chanson francophone Alors Chante. Il y a d'ailleurs été consacré lors de son édition 2009 au titre de ses découvertes.

 

 

Belle découverte en effet ! L'oiseau de passage n'eut que le temps d'une chanson pour convaincre sur la scène du Magic Mirror, ce qu'il a joliment réussi avec son marin à quai

Ses mots ne nous ont pas laissés indifférents, sa présence d'interprète non plus. Nous attendons d'avoir l'occasion de le connaître plus car ce que nous avons vu et entendu est du plus bel augure pour la chanson...


En attendant de le croiser sur votre passage et de lui rendre une visite sur les scènes nombreuses où il se produit, quelques photos.

 

0906-Bar-a-Jamait-Clement-Bertrand--10.jpg

 

0906-Bar-a-Jamait-Clement-Bertrand--13.jpg

 

0906-Bar-a-Jamait-Clement-Bertrand--1.jpg

  Plus d'images sur notre galerie : http://expressions.over-blog.net/album-1565668.html

 

 


Pour les dates des spectacles de Clément Bertrand, c'est ici : http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendid=92582203

 

 

Et pour entendre  Clément Bertrand chanter une de ses compositions, Inventaire, voyez ci après :

 




(C) Crédits photographiques : Stanislas Fonlupt - Géraldine Joigneault
Repost 0
Published by Stanislas Fonlupt & Geraldine Joigneault - dans SPECTACLES
commenter cet article
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 21:10
Voici quelques photographies d'Yves Jamait.

J'incite ceux qui n'ont pas vu le documentaire passé sur France 3 Bourgogne a le faire : ici

On y rencontre un chanteur, auteur, compositeur entier et talentueux qui a cette qualité rare d'émouvoir. Il écrit et chante la vie, parfois torturée.

Ce chanteur dijonnais, à fleur de peau, nous fait voyager par ses rencontres et ses souvenirs, intimistes et humanistes à la fois.

 

Yves-Jamait-blog-expressions-geraldine-joigneault-2.jpg

 

 

Yves-Jamait-Allain-Leprest-blog-expressions-geraldine-joign.jpg

 

Allain Leprest et Yves Jamait

 

Yves-Jamait-blog-expressions-geraldine-joigneault.jpg

 

Yves-Jamait-blog-expressions-geraldine-joigneault-3.jpg

 

Yves-Jamait-blog-expressions-geraldine-joigneault-4.jpg

 

 

Yves-Jamait-blog-expressions-geraldine-joigneault-5.jpg

 

 

Yves-Jamait-blog-expressions-geraldine-joigneault-6.jpg

 

 

Yves-Jamait-blog-expressions-geraldine-joigneault-7.jpg

 

 

Yves-Jamait-ses-musiciens-blog-expressions-geraldine-Joigne.jpg

Yves Jamait entouré de ses musiciens : Laurent Delort dit Al, Marc Benabou dit Marquito, Yvon Chery et Christophe Marozzi

 

Photographies Géraldine Joigneault et Stanislas Fonlupt - Ivry sur Seine -

Repost 0
Published by Stanislas Fonlupt & Geraldine Joigneault - dans SPECTACLES
commenter cet article
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 20:02

Allain Leprest à l'Alhambra (Paris) – Avril 2009

 

Allain Leprest Alhambra 2009-1 CMP

Quelques images de la dernière grande salle parisienne d'Allain Leprest en avril 2009 avant son retour au Casino de Paris très attendu le 08 mars prochain..

Inutile de dire que ce fut une très belle soirée, avec Claire-Lise en première partie.

Allain-Leprest-Alhambra-2009-3-CMP.jpg


Il pleut sur la Mer, Good Bye Gagarine, La Retraite, Chanson Plouf, Le Mime, Saint-Max, quelques-uns des titres intérprétés ce soir-là. Pour clore le spectacle, retour de Claire-Lise sur scène avec un duo avec Leprest : une Valse pour rien.

 

Allain Leprest Alhambra 2009-4 CMP

(c) Crédits phtographiques : Stanislas Fonlup t- Géraldine Joigneault

 

Repost 0
Published by Stanislas Fonlupt & Géraldine Joigneault - dans SPECTACLES
commenter cet article
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 22:57
Le discours du Traineux : Gérard Pierron, Bernard Meulien, Hélène Maurice chantent Gaston Couté


Le discours du traineaux Gaston Couté Gérard Pie-copie-17






De la même époque qu’Aristide Bruand, Théodore Botrel et Pierre Mac Orlan, Gaston Couté a fait les beaux jours des cabarets montmartrois au début du 20ème siècle et notamment du lapin agile.
Ses poèmes colorés, directs, aux images audacieuses et brutales allaient au coeur des foules. Résolument du côté des victimes, des rejetés de la société dans un style percutant, il fait surgir des vérités implacables qui font tourner le dos à l’emprise des lois de la “bonne” éducation et “bonne” morale.



Le discours du traineaux Gaston Couté Gérard Pie-copie-12


Sa poésie « de bouche », est faite pour être dite, non être lue, et il est heureux que Gérard Pierron, Bernard Meulien et Hélène maurice aient mis à leur répertoire Le discours du Traîneux et qu'ils en aient fait un disque. Si vous avez l'occasion de croiser ce spectacle sur votre chemin, ne le manquez pas. A un siècle de distance, cette langue colorée et truculente entre français et patois tisse un lien ténu entre ce patrimoine et nos aspirations d'aujourd'hui à un monde plus humain.


Le discours du traineaux Gaston Couté Gérard Pie-copie-15


Pour commander le disque qui est une auto-production, pour connaître les dates et les villes où le spectacle se joue
: www.gerard-pierron.org



(c) Tous les crédits photographiques - Théâtre d'Angers 2008 : Stanislas Fonlupt, Géraldine Joigneault

Repost 0
Published by Stanislas Fonlupt & Géraldine Joigneault - dans SPECTACLES
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 13:26

 A PROPOS DE "MARIE-FRANCE VISITE BARDOT"

 

CD paru le 20 novembre et spectacle bientôt en tournée

 

Par Laurent Aduso


3 baudets
 

 

Au moment où une grande exposition rend hommage au mythe Bardot des grandes années à Boulogne-Billancourt, un concert-hommage à la star se donne depuis quelques mois avec beaucoup plus de discrétion et c'est fort regrettable car le spectacle (ainsi que le c.d. enregistré en studio)est d'une grande qualité. Celle qui en est l'auteur a de toute façon l'habitude d'être ignorée des médias,elle est depuis 40 ans (date de ses débuts à l'Alcazar de Jean-Marie Riviere en sosie de Marylin)une diva underground qui suit, timidement mais avec détermination,son bonhomme de chemin. Marie-France, puisque c'est d'elle qu'il s'agit, a eu une vie, privée et professionnelle bien remplie et peu banale(pour ceux qui veulent en savoir plus,son autobiographie elle était une fois parue chez Denoël résume ce parcours exceptionnel).
Après avoir créé des textes de figures aussi marquantes dans la chanson française que Frédéric Botton (avec qui elle devait récemment ouvrir un cabaret et créer une revue inédite, projet malheureusement avorté par la disparition de l'auteur), Daniel Darc ou les Rita Mitsouko, elle s'attaque cette fois au répertoire de celle qui est son idole depuis son plus jeune âge,et ce grâce à l'invitation d'un festival (des voix au cinéma) qui lui a donné carte blanche.
 En passant de Jean-Marie Rivière à Jean-Max Rivière,de Jacques Duval à Serge Gainsbourg pour les textes (sur des musiques de Claude Bolling ou Gérard Bourgeois) la transition paraît naturelle,les chansons faites sur mesure pour l'actrice par ces auteurs sont en effet légères et délicieuses comme des bulles de champagne comme pouvait l'être les chansons de Frédéric Botton (il est fort dommage d'ailleurs que celui-ci n'ait jamais écrit pour B.B. comme il l'a fait pour d'autres actrices dont Mireille Darc car ses mots étaient faits pour rencontrer cette voix).Quant aux textes de Duvall souvent en sous-entendus sexuels(comme le Banana Split, pour Lio, évoquant Les sucettes) ils étaient souvent dans la lignée du Gainsbourg coquin que Marie-France reprend ici : les omnibus notamment où les métaphores de moyens de locomotion associées aux performances sexuelles masculines sont particulièrement gratinées(on s'arrête à toutes les stations... dans tous les petits trous sans nom )...
 Ainsi,dès la première phrase du spectacle "je vous invite à l'indécence" (Invitango), le ton est donné Marie-France ne nous parlera que de sensualité, sexualité, d'indolence, d'hédonisme dans un répertoire qui semble fait sur mesure pour elle,elle ne cherche pas à imiter Bardot mais à l'évoquer, elle n'hésite pas pour se distinguer de l'original à en rajouter dans la minauderie (Sidonie,Noir et blanc), ou au contraire à donner une tonalité plus grave et mélancolique à certain titres,notamment dans une étonnante Madrague (seule chanson vraiment connue du spectacle,les autres comme Harley davidson etant certainement trop marquées par l'original), Je reviendrai toujours vers toi ou la méconnue Les hommes endormis : "ils dorment inexorablement...loin de nous les éternelles inquiètes" sublime de poésie...
L'invitation au sommeil, seul ou à deux, reviendra d'ailleurs souvent dans le concert des Omnibus-encore - où on y parle aussi d'"hommes-sleepings" à Faite pour dormir tout comme les histoires de plages : une histoire de plage, le soleil (qu'elle chante allongée) nue au soleil... A la fin de l'été a été retirée du spectacle aux 3 baudets pour laisser la place à un inédit de Gainsbourg (tout du moins jusqu'à sa publication sur le long-box intégral il y a 10 ans) La belle et le blues où les 3 musiciens qui l'accompagnent donnent tous la pleine mesure de leur talent (ils sont tous multi-instrumentistes et jouent les choristes à la demande) en accentuant le côté jazzy, tout comme sur Tu veux ou tu veux pas..

 

 

Enfin,Marie-France nous révèle aussi ses talents pour le comique dans C'est rigolo (avec accessoires), Ciel de lit ou Oh,qu'il est vilain! dont le texte de J.M.Riviere semble être une vengeance jalouse envers l'autre auteur fétiche de B.B (Gainsbourg)...
Il faudrait aussi citer Mélanie, superbe farce d'humour noir. Alain Chamfort a remplacé pour un soir Les Frères Jacques de la v.o.(le 28 aout dernier) pour Stanislas,et sur le c.d. uniquement, l'acteur Aurélien Wilk l'accompagne pour Bonnie and Clyde.
Entre les chansons, elle nous raconte, avec beaucoup de malice, ses rendez-vous (plus ou moins manqués) avec son idole, leurs amants communs (surprise!) et n'hésite pas à re-jouer la scène mythique du Mépris, pendant que ses musiciens jouent la partition de
Georges Delerue de la B.O....


Vous aurez donc compris que, si le spectacle passe par chez vous, il est à voir de toute urgence. Sinon consolez vous en achetant le c.d., ou faites les deux...Si vous avez moins de 30 ans et que le nom de Bardot ne vous évoque que la mégère aux propos douteux régulierement condamnée par le justice, découvrez la chanteuse magnifique qu'elle  a été.

P.s.Alex beaupain a invité Marie-france à chanter à 2 reprises dans ses concerts: d'abord le sublime Hélicoptère écrit par Gainsbourg pour Mireille Darc (au Café de la danse) et la chanson qu'elle chantait dans Barocco de Téchiné en  1976 (aux 3 baudets). Si un fan  a filmé ces 2 moments,s'il pouvait avoir la gentillesse de nous en faire profiter sur youtube...

En attendant vous pouvez voir sa participation au concert  du retour de Bijou ci-dessous avec les papillons noirs (encore
Gainsbourg)...


 


 

 

 

 

 Un grand merci à Laurent ADUSO pour cette contribution...


Repost 0
Published by Stanislas Fonlupt & Géraldine Joigneault - dans SPECTACLES
commenter cet article
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 17:55

Etranges Etrangers
, Jacques Prévert revisité par Jean Guidoni

Jean-Guidoni.jpg


















Pendant longtemps, Jean Guidoni a tourné autour de l'oeuvre de Prévert. La chanson Dans le sang était ainsi un rappel quasi inévitable (et a cappella) que les fans attendaient à chaque fin de spectacle. Il n'avait jamais osé lui consacrer un spectacle entier sans doute parce que trop d'artistes l'ont fait (Lio, Ute Lemper et Magali Noel sont parmi les plus récents et d'autres l'ont abondamment chanté avant lui).

Pourtant, aujourd'hui que c'est chose faite avec "Etranges étrangers" en spectacle et sur disque, on ne peut l'accuser de banalité dans ses choix.

 


Le-bar---Jamait-2009--41-.jpgEn effet, ceux qui s'attendent à une énième version des Feuilles mortes ou  Barbara seront déçus, car ce n'est pas le poète,sentimental, voire anecdotique connu de tous qui intéresse Guidoni mais le Prévert le plus méconnu,celui des débuts, dans la veine plus surréaliste que "réalisme poétique", celui du groupe Octobre dont il avait déja repris Vie de famille en 1989 au théâtre de l'Européen.

C'est d'ailleurs dans ce lieu même où il a créé ces chansons qu'il a inauguré cette tournée Prévert en novembre 2008. En plus de la Chanson de l'homme et  de Toute seule, déjà chantées sur scéne, il y a 16 chansons jamais chantées par lui dans ce nouveau spectacle dont trois malheureusement non reprises sur le disque : l'excellent Adrien déjà immortalisé par Agnès Capri ou Germaine Montero, Il faut passer le temps ou Le concert n'a pas été réussi plus connue sous le titre Compagnon des mauvais jours par Yves Montand ou Serge Reggiani qui clôt de manière ironique l
e spectacle dans une version guillerette, façon Trenet, très différente de ses prédécesseurs.

 En grand fan de Marianne Oswald, Jean Guidoni reprend les classiques de noirceur sociale de cette dernière : A la belle étoile, toute seule ou La grasse matinée sur la détresse de l'homme qui a faim.


Le-bar---Jamait-2009--42-.jpg

 Avec l'accord d'Eugénie Prévert, petite fille de l'auteur, il a fait aussi mettre en musique six inédits par Thierry Esaich, Fabrice Ravel-Chapuis (qui signe les superbes arrangements sur scène) et Juliette (pour Dans ma rue) qui chante aussi en duo sur le disque La chasse à l'enfant, classique de cette période évoquant l'univers du film L'Age d'or de Luis Bunuel tout conmme Adrien ou l'on tue des chiens pour "passer le temps"...


Dans un réalisme aussi abrupt, on y parle (Etranges étrangers déjà mis en musique avec un autre compositeur par Magali Noël en 1991) des kabyles exploités d'Aubervilliers ou des bidonvilles de Nanterre, de l'absurdité de la vie humaine aliénée par des valeurs  imbéciles comme le travail (vie de famille),que des textes qui résonnent de de maniere très actuelle dans la Sarkozie où nous vivons...

 

 Grâce à cette interprétation, Prévert n'a rien perdu de sa subversion dès l'intro du spectacle : les roulements de tambour et les crissements de cordes de Maintenant j'ai grandi installent tout de suite la couleur du spectacle.


Tout son corps s'approprie tellement bien ses mots qu'on les croirait écrits pour lui ; d'ailleurs on n'est pas surpris d' apprendre que Pierre Philippe, longtemps auteur attitré de Jean Guidoni, s'était inspiré des Bruits de la nuit ou Elle disait, créées dans ce disque pour écrire Crime passionnel, notamment le texte La machine à souffrir. Aussi,quand Jean se décide, selon l'accueil du public, à reprendre certains soirs en rappel supplémentaire Il y a ou Djemila, on  oublie qu'on a quitté le repertoire de Prévert car les deux univers se marient très bien.


La seule chanson connue est celle qu'il avait chantée pour la reprise du ballet de Roland Petit, Le rendez-vous (celui pour lequel kosma a créé la musique des Feuilles mortes en 1946) : Les enfants qui s'aiment, en 1992, mais il chante à sa façon avec la meme froideur distanciée que les autres textes, sans pathos.
Les éclairages magnifiques achèvent de faire de ce spectacle une réussite totale, espérons que le nom de Prévert sera un passeport qui ouvrira enfin à Guidoni les portes des théâtres de province qui lui ont été trop longtemps fermés, à cause d'un repertoire jugé trop exigeant,et révèleront une face trop méconnue d'un poéte trop longtemps réduit aux clichés type "t'as de beaux yeux tu sais" pour occulter ce qu'il avait de plus dérangeant  en lui...

(c) Textes : Laurent ADUSO, 23 décembre 2009

 

Tous les Crédits photographiques : Stanislas Fonlupt et Géraldine Joigneault

 

 

 

Repost 0
Published by Stanislas Fonlupt & Géraldine Joigneault - dans SPECTACLES
commenter cet article
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 16:34

Mercredi 27 et Jeudi 28 mai

Quelques mois après la sortie de son 3e album " je passais par hasard", Yves Jamait s’arrête pour deux jours à Saint Sébastien sur Loire.

Dans sa valise : Yves le poète, la tendresse, Yves le rebelle, la souffrance, Yves l’amour, l’ivresse et surtout un Jamait " Bien vivant " qui nous invite à découvrir , le temps de deux soirées, des extraits de son dernier album mais aussi ses potes, ses amis, Anne Sylvestre, Bernard Joyet, Aldebert, Albert Meslay, Allain Leprest, Agnès Bihl, Daniel Fernandez, Enzo Enzo, AL, Gerard Morel, JeHan, des talents dans la magie d’un chapiteau Magic Mirrors.

Magic Mirrors - Ile Pinette Spectacle 20h30
Repost 0
Published by Stanislas Fonlupt & Géraldine Joigneault - dans SPECTACLES
commenter cet article
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 16:33

S'il est un souvenir de concert qui m'aura ému jusqu'aux dents, c'est bien celui de Ricet Barrier.


Le personnage est truculent, tonitruant, joyeux et furieusement talentueux. Je suis sûr que la petite salle du Café Chantant de Langan, en Ille et Vilaine, qui lui a ouvert ses portes pour ses « adieux » en 2008, (que tout à chacun aura pris pour un « salut et à la prochaine ! ») résonne encore de ces rires et autres grondements.


Boris Vian le soulignait déjà en 1959 dans un article d'un magazine pour dame, justement oublié, Bonjour Philippine.


Il y notait une irrésistible propension de l'artiste à l' "esclaffage", à l' "esclaffaison", voire même à l'"esclafferie".


Et l'esclaffe (plus hardiment !), c'est bougrement communicatif.


50 ans après, Ricet Barrier est toujours là, bien que très rare, « hénaurme » dans son registre fantaisiste, champêtre, sentimental parfois, très singulier toujours ; et patrimonial de surcroît...

Comment oublier qu'il est l'Auteur de prédilection des inénarrables Frères Jacques ?


 Ce concert d'un grand artiste, dans une toute petite salle, restera un grand souvenir.


Allez, seule larmichette dans ce torrent de rires, c'est que 50 ans après ses débuts aux Trois Baudets de Jacques Canetti, aux côtés de Serge Gainsbourg, une plus grande place ne lui ait pas été réservée. Les célébrations, les fleurs, les remerciements, c'est quand même bien plus sympa de son vivant...

Repost 0
Published by Stanislas Fonlupt & Géraldine Joigneault - dans SPECTACLES
commenter cet article

Who's Who

  • : Expressions
  • Expressions
  • : Music Hall, chansons, photographie. Quelques unes de nos passions. Venez nous rejoindre, aidez nous à enrichir ses pages de vos documents authentiques, aticles, images.
  • Contact

BIENVENUE

Dans une blogsphère déjà bien riche,il est question, dans notre blog polymorphe, de quelques unes de nos passions : photographies, music hall,concerts, spectacles en lien, de près ou de loin, avec la chanson française...

Vous avez aimé ce site et ses articles.
Abonnez-vous à la Newsletter


A PROPOS DE NOUS

blog-expressions-saint-nazaire-geraldine-Joigneault-Stanis.jpg

CONNEXE

Paperblog

.

.